fbpx

Le slogan de l’ONG Bel Avenir est « L’éducation comme moteur de développement », motto qui est appliqué dans tous ses programmes. Et le Centre d’ Art et Musique ne sont pas en reste car sa principale mission est l’épanouissement personnel des jeunes à travers l’art et la musique. Et c’est la raison pour laquelle ce centre a choisi pour ce mois-ci de dédier l’Alahady Music Festival au thème de « L’art au service de l’éducation », un moyen de remercier tous les partenaires et collaborateurs du centre pour leur précieux appui. Une mention spéciale est ici faite au Fonds Commun Multi Bailleurs et Gouvernement Princier de Monaco, principaux partenaires du festival, qui s’impliquent dans le développent de la société civile de la région Atsimo Andrefana en appuyant des projets multisectoriels comme celui de l’éducation et de la culture.

Ce festival a eu lieu les 22, 23 et24 févier, durant lesquels les habitants de Toliara se sont donné rendez-vous devant le Cinéma Tropic avec des invités de marque comme le représentant de la Direction Régionale de la Culture, la représentante de l’UNFPA et bien d’autres collaborateurs et partenaires.

L’événement de dimanche n’était que la clôture du festival. En effet, des activités comme un radio crochet, un cabaret et une rencontre sportive ont eu lieu avant ce grand jour.

Tous les disciplines du CAM était au rendez-vous : la Bloco Malagasy, la Roda Malagasy, le Malagasy Cirque, Les géants de Tuléar, la Malagasy Gospel, les petits bloco, et la Malagasy Marching Band, ont répondu présent dans l’objectif commun de transmettre au public comment associer éducation, art et musique. Un des principaux objectifs du centre est de promouvoir la formation à l’art et à la musique comme un outil de développement intégral des jeunes et faire d’eux des personnes, au-delà de leurs capacités artistiques. Grâce à l’appui du Fonds Commun Multi Bailleurs d’appui à la société civile malagasy le centre a pu atteindre ses objectifs.

Par ailleurs, le projet «  L’art au service de l’éducation » touche à son terme. Les jeunes garçons et filles qui ont pu bénéficier de cet appui ne peuvent que remercier les partenaires et bailleurs à travers le centre pour le soutien et l’appui qui ont été accordés. En espérant que cette collaboration soit la première de nombreuses autres à venir.