La Bloco Malagasy est un groupe de batucada (percussion afro-brésilienne) formé par 200 filles et enfants provenant des quartiers les plus défavorisés de Tuléar (Madagascar), élèves du Centre d’Art et Musique.

 

BLOCO3Le groupe est formé pour donner une alternative de loisirs aux filles avec haut risque d’exclusion sociale et de tomber enceinte pendant leur adolescence.

Le projet est né en 2008 avec un groupe d’élèves qui suivaient des cours de français donnés par des volontaires de l’ONG Bel Avenir.

Au début, il était formé par des filles du quartier de Tsimenatse, dans les environs du Cinéma Tropic. Un an après, avec sa popularité, des jeunes d’autres quartiers ont commencé à s’y intéresser et à en faire partie.

Bloco signifie « association » ou « groupe » en portugais. Au Brésil, les blocos sont les fanfares de rues qui jouent et font des animations pendant le traditionnel carnaval.

La Bloco Malagasy joue lors des parades, carnavals, défilés, sur scène… Le groupe joue aussi accompagné par les chorégraphies et acrobaties du groupe de capoeira Roda Malagasy et maintenant, le spectacle de ces jeunes filles de Tuléar peut aussi s’accompagner des marionnettes géantes!

La Bloco Malagasy intègre des rythmes du Brésil, d’Europe et de Madagascar, créant ainsi une expérience artistique unique de qualité internationale.
La Bloco a fait sa première tournée à l’étranger en Espagne en 2011. En 2013, en plus de nombreuses prestations au niveau local, la Bloco Malagasy a réalisé une tournée au Cambodge en mars et deux autres à Madagascar en août et en octobre. En 2014, les filles réalisent une deuxième tournée en Asie en passant cette fois-ci par Thaïlande en plus du Cambodge, pour promouvoir les droits de l’homme. En juillet, elles ont participé aux animations des rues dans le cadre du Mondial de football 2014 au Brésil. En avril 2015, les percussionnistes se sont rendues en Afrique du Sud pour une tournée de promotion du tourisme responsable, notamment au salon de tourisme World Travel Market Afrika 2015 célébré à Cape Town. Une tournée nationale sur la même thématique a lieu en septembre, avec le film d’animation « Tongasoa et le vazaha » réalisé par les bénéficiaires de Bel Avenir, comme appui de sensibilisation.

Toutes ces tournées ont eu pour but premier de promouvoir, auprès du public étranger comme malgache, le respect des droits universels de l’homme et notamment des droits des femmes et des enfants. Ces tournées ont aussi été l’occasion de favoriser les échanges entre jeunes de cultures et de milieux socio-culturels différents dans le but de favoriser la tolérance, le respect et la paix.

De plus, la tournée à Madagascar a aidé le groupe à se faire une place sur la scène artistique malgache grâce à leur performance originale et la grande attention médiatique que les filles ont suscitées.

Le groupe Bloco Malagasy est composé aujourd’hui de quatre niveaux : Bloco A, B et C où les niveaux des filles sont classés des plus avancés aux débutants ; et le tout nouveau Petit Bloco créé en novembre 2014. Le Petit Bloco accueille des enfants de 6 à 12 ans et forme également des garçons à la percussion.

 

Chronologie

2008 : Un groupe de filles bénéficiaires d’Agua de Coco à Tuléar (Madagascar) découvre la batucada, et apprend à jouer des instruments et commence à jouer des rythmes malgaches.

2009 : Le groupe commence à jouer dans les quartiers et les restaurants de la ville.

2010 : Formation du groupe avec le professeur espagnol Borja Rocha, membre du groupe Samba da praça, avec qui le nom de Bloco Malagasy a été choisi.

2011 : La Bloco Malagasy effectue sa première tournée internationale d’un mois en Espagne en promouvant les droits des enfants

2012 : Le groupe de percussionnistes expérimente une grande progression de niveau grâce à une formation avec le professeur de percussion Nacho Martin du groupe Sambiosis

2013 : La Bloco Malagasy part en mars au Cambodge pour une nouvelle tournée qui a beaucoup encouragé les échanges sud-sud, surtout entre les femmes. La même année, elle réalise pour la première fois une tournée nationale en août à Madagascar. Aux mois d’octobre et de décembre, la Bloco Malagasy effectue une tournée de sensibilisation à la participation aux élections présidentielles en deux groupes : un groupe dans les régions du sud-ouest et Ihorombe et l’autre groupe dans les régions de Menabe et Melaky.

2014 : En février, les percussionnistes partent pour une tournée de cinq semaines au Cambodge et en Thaïlande, tout en promouvant les droits de l’homme. Au mois de juillet, la Bloco Malagasy repart pour une nouvelle tournée et cette fois-ci pour deux mois au Brésil avec la thématique « Battant pour partager les racines, les sons et les visions ». Au Brésil, les filles de la Bloco Malagasy ont eu l’opportunité de participer aux animations lors du mondial de football.

2015 : La Bloco Malagasy s’en va au mois d’avril en Afrique du Sud pour une tournée de promotion du tourisme responsable. Les filles participent dans les animations au salon de tourisme World Travel Market Africa 2015 célébré à Cape Town.
Au mois de septembre, les percussionnistes ont effectué une tournée nationale sur la même thématique avec la projection du film d’animation « Tongasoa et le vazaha » comme appui à la sensibilisation.