fbpx

La Malagasy Gospel en Espagne, une expérience d’échanges et de rencontres

 

Le 02 mai dernier, 25 choristes de la Malagasy Gospel ont atterri à l’aéroport de Málaga (Espagne). Les échanges interculturels ne prendront fin qu’à partir du 31 Mai. Un mois d’aventures, de musiques et surtout d’échanges.

Le programme du 11ème échange interculturel en Espagne est riche , le groupe réalise des concerts dans 14 villes espagnoles ; San Lorenzo de El Escorial, Pozuelo de Alarcón, San Sebastian de los Reyes, Madrid, Paracuellos de Jarama, Valencia, Buñol, Murcia, Alméria. Jaen, Sevilla et Tomares. Il restera deux derniers concerts à Granada ville de naissance de la Fondation. Ces derniers sont organisés par la Fondation Agua de Coco, membre du réseau Eau de Coco . La Malagasy Gospel a déjà commencé ses premières représentations accompagnées de l’artiste Estrella Morente à Malaga, qui était l’une des marraines de la tournée.

Au programme, des concerts de sensibilisation sur les droits des enfants et leurs situations à Madagascar. Nos jeunes font des rencontres et échanges culturels enrichissants avec des jeunes de leur âge via le projet Namana. Un échange avec des collèges ,groupes d’étudiants et chorales a été fait durant le mois (activités à l’école Miramadrid o Atalaya, la chorale Alegria et Divisi – avec lesquels ils ont déjà effectué une tournée “Había una vez mil voces”).

La Malagasy Gospel se rend à des visites culturelles et touristiques dans les différentes villes telles que le Bioparc de Valencia, la promenade de San Lorenzo de El Escorial et Puerto Banús ou la visite du El estadium de futbol de Granada. Elles ont eu l’opportunité de connaître en personne la Reine d’Espagne lors d’un évènement qu’elle présidait, organisé par El Banco Santander dans le cadre de la lutte contre la matnutrition.

Les médias espagnols ont fait écho du passage de la Malagasy Gospel dans les differentes villes. De plus ,  le groupe a eu l’occasion d’ être interviewé par El Mundo, Cadena Ser, Telemadrid et aussi différents médias locaux et nationaux.

Cet échange interculturel a été réalisé grâce au soutien de l’Association Agua de Coco et ses différents partenaires.