Entretien à Stéphan Hamois co-ordinateur du réseau Eau de Coco et du défi sportif Roul’ mon Coco:

 

1/ Roul mon Coco, explique nous ce que c’est ?
Roul’mon coco est un défi sportif, solidaire et de rencontre. Sa 1ère édition se réalisera ce mois-ci par une dizaine de bénévole de France, d’Espagne et de Madagascar. Nous allons parcourir en vélo d’Est en Ouest Madagascar.

2/ Pourquoi fais-tu “rouler le coco” ? quel est l’objectif ?
Depuis le début des actions menées par l’ensemble des bénévoles d’Eau de Coco et Bel Avenir, la philosophie du projet s’est appuyé sur 2 piliers : Aller à la rencontre de tous et être ensemble.
Suite à un challenge personnel avec mon fils Loick âgé de 15 ans, l’idée est venue d’organiser un défi associant le sport, la solidarité et les rencontres… et de vivre cette aventure humaine à plusieurs. Dès lors est née l’idée de “Roul’mon coco”, un parcours en vélo à Madagascar associant le maximum de personnes souhaitant découvrir Madagascar différemment : ses habitants, ses paysages, sa nature et les projets de notre association.

3/ Pourquoi penses-tu que c’est positif de connaître les différentes réalités d’un pays aussi grand que Madagascar ?
Aujourd’hui le monde va vite, surement trop vite. Je pense que cette initiative où l’on prendra le temps de s’arrêter dans les villages, d’échanger avec la population sur des sujets divers permettra à tous de s’enrichir et de comprendre les difficultés au quotidien de la population de Madagascar.
Nous aurons l’occasion de rencontrer différentes ethnies sur notre parcours, des paysages différents qui nous donnerons un regard assez complet sur Madagascar.

4/ Quel est l’itinéraire ?
Nous partirons de Fianarantsoa pour nous rendre 554 km plus loin dans le village de Mangily. Nous pédalerons environ 50-60 km par jour. Nos étapes ne sont pas définies avec précision car nous dormirons dans les villages souhaitant nous accueillir. Le soir, nous proposerons des diffusions de documentaires en cinéma mobile.

5/ Vous partez nombreux ?

Nous serons 11 exactement, hommes et femmes, pour le plus jeune âgé de 15 ans (c’est mon fils Loick) au plus âgé 53 ans (José Luis Guirao).

6/ As-tu prévu un Roul’mon coco 2018 ?
A l’issue de ce défi, un reportage vidéo sera diffusé afin de transmettre le relais à d’autres bénévoles… un façon de valoriser les valeurs de notre association