Bonjour Vola, peux-tu te présenter et expliquer ton rôle dans le programme Bel Avenir ?
Bonjour, je m’appelle VOLANJARY Madio Hélène, je suis la présidente du conseil d’administration de l’ONG Bel Avenir en charge de coordonner au quotidien le programme Bel Avenir.,
En complément du rôle d’administratrice et son rôle de représentation auprès des autorités locales et du personnel, j’assure le poste de coordinatrice du volet Santé où nous œuvrons beaucoup envers les femmes et les enfants et je suis également la chef de Chœur de la  Malagasy Gospel.

Tu es donc, parmi des nombreuses fonctions, chef de Choeur de la Malagasy Gospel. Peux-tu nous expliquer la raison de ce projet ?
La Malagasy Gospel est avant tout un projet social pour sortir ces jeunes filles de leur quartier souvent démuni et des risques qu’elles encourent (grossesses précoces, viols, prostitutions…). Nous nous sommes rendu compte que les enfants malgaches aiment chanter, et moi personnellement j’aime également beaucoup chanter, cela est notre culture et j’ai souhaité la partager à ces enfants. Lors de nos répétitions, nous chantons mais nous échangeons beaucoup sur leurs quotidiens, leurs difficultés et les solutions possibles…

As-tu des personnes t’aident dans l’organisation de ce projet ?
Oui, j’ai tout d’abord Florence, qui a été dans un premier temps bénéficiaire de la Malagasy Gospel et qui aujourd’hui m’accompagne dans l’encadrement du groupe et la gestion des répétitions.
Ensuite l’équipe du Centre Art et Musique assure le suivi de la scolarité des jeunes, leur assiduité à l’école et sont à l’écoute des problèmes familiaux.
Et enfin j’ai 2 personnes qui m’aident dans l’obtention des passeports et des visas pour les jeunes qui participeront aux séjours interculturels

Pourquoi faire des séjours interculturels que nous appelons “Tournées” ?
Parce que ces séjours ne sont pas uniquement des spectacles mais nous organisons de nombreux échanges culturels avec des écoles, des associations qui éveillent énormément nos jeunes.
Il y a également beaucoup des visites pédagogiques, de participation à différents jeux, on découvre des langues et des cultures étrangères.
Tout cela, créer un changement positif de comportement chez nos jeunes.

Quel est ton meilleur souvenir ?
J’apprécie beaucoup les visites pédagogiques, j’ai eu la chance de découvrir des endroits magnifiques.
Mais les sensations les plus fortes restent au moment des spectacles avec le public.

Comment sont recrutées les participantes de la Malagasy Gospel ?
Il y a beaucoup de critères : Tout d’abord leurs résultats scolaires, leurs assiduités à l’école mais également lors des répétitions chaque semaine. Ensuite il y a des obligations comme avoir plus de 12 ans et avoir l’accord des parents.
Le choix des filles n’est jamais évident, les places sont limitées mais des dizaines de filles méritent d’y participer.

Le mois prochain, tu te rendras en France et en Suisse avec 19 jeunes de la Malagasy Gospel. As-tu hâte ?
Bien sûr j’ai hâte d’être en Europe, ce voyage est un vrai plaisir pas seulement pour moi personnellement mais pour nous tous. C’est l’occasion de rencontrer tous ceux qui nous soutiennent et qui travaillent pour nous permettre de réaliser tant de chose à Madagascar. J’ai hâte de partager avec nos bénévoles et tous ces jeunes que nous allons rencontrer. Et puis comme je suis gourmande, je vous avoue que j’ai hâte de partager de bons repas !!!