Pour sa première manifestation publique, Eau de coco Réunion a réussi son pari : plus de quarante personnes ont participé à la première assemblée générale, à Saint-Leu, sur le site convivial de Yourtes en scène, dimanche 12 juin 2016.

Blandine du Peloux, la présidente, « stressée et excitée », a présenté le fonctionnement d’Eau de coco France et détaillé les innombrables actions de Bel Avenir, à Madagascar. Dans l’assemblée, les vidéos en ont impressionné et ému plus d’un. Puis Corinne Decloitre, elle-même enseignante, a expliqué en quoi consistaient les échanges scolaires Namana ; Caroline Courdier, à l’enthousiasme contagieux, a développé le projet de voyage solidaire, entre Tana et Tuléar, prévu en octobre prochain ; plusieurs personnes se sont montrées intéressées. Michel du Peloux, touche à tout musical, notamment au piano et au trombone, a détaillé la venue de Harris, Mamy et Vola, de la Malagasy Gospel, qu’Eau de coco Réunion souhaite inviter en février 2017. Un prélude avant la venue de l’ensemble des chanteurs !

Dans le public, Charlène, qui travaille auprès de déficients visuels, a proposé son aide pour organiser un concert sensoriel, comme cela avait déjà été le cas à La Réunion avec des associations de mal-voyants et le chanteur Davy Sicard. Belle perspective ! Enfin, Nathan du Peloux, du haut de ses 13 ans, a bien fait rire le public en revenant sur son séjour à Bel Avenir, à Tuléar. À l’entendre, les volontaires ne travaillent pas tant que ça et la « vraie présidente, c’est Vola ! ». Si le chenapan est intervenu, c’est qu’il rêve, déjà, de créer une Eau de coco junior !

Au final, plus de vingt personnes ont adhéré auprès de Pascal Labbé, le discret mais redoutable trésorier, lors du pique-nique qui a suivi, et bien d’autres s’apprêtent à le faire.

X