Alors que la crise sanitaire covid-19 préoccupe et bloque la grande majorité des organisations et institutions à Madagascar comme dans le monde, l’ONG Bel avenir s’est engagée, dès le début, à maintenir au mieux ses actions de protection de la biodiversité.

Comme l’état d’urgence imposé à Madagascar depuis le 23 mars n’autorise pas le rassemblement de personnes, notre équipe a dû suspendre les activités d’éducation environnementale des jeunes de Tuléar notamment nos « classes vertes ».

Cependant notre organisation a maintenu ses projets d’agroforesterie : l’exploitation des terres agricoles associant des arbres et des cultures ou de l’élevage,.  tels que :

  • l’entretien quotidien, la collecte et la production du Moringa dont les feuilles nous permettent de produire un complément alimentaire nécessaire pour notre lutte contre la malnutrition auprès des plus démunis.
  • la collecte de graines forestiers destinées à des actions de reboisement au site agroforestier à Mangily réalisées durant cette période
  • et aussi nos récoltes régulières de miel sur notre site d’apiculture

Notre organisation a également continué à protéger et enrichir des biotopes dont elle a en charge avec les communautés locales : Par exemple celle d’une mangrove sur la côte sud-ouest. Nos équipes ont donc continué à produire des pieds de palétuviers en pépinière par semi directe des graines, à les entretenir jusqu’à ce qu’on puisse les planter.

A Madagascar, presque tous les lémuriens sont menacés, dont un tiers sont proches de l’extinction. En réponse et en accord avec les autorités locales, notre association a créé, durant cette crise sanitaire, un espace d’accueil de « makis » cette espèce endémique de lémurien exposée à des actes anthropiques néfastes à leur survie.

Ces actions sont liées aux objectifs de développement durable (ODD) n° 12, 13, 14 et 15.

N’oublions pas que notre équipe à Madagascar comme celle de l’ensemble des membres du réseau Eau de Coco s’est engagée depuis 2013 à respecter dans son quotidien une charte de l’environnement basée sur 2 axes :

  • Lutter contre les pollutions et diminuer I’empreinte écologique de nos organisations
  • Préserver et valoriser les ressources naturelles dans les zones de nos activités

Le 26 juillet prochain, nous nous préparons à célébrer la journée mondiale de la mangrove. Nous prévoyons, pour ce jour-là, planter 4000 pieds de palétuviers pour restaurer la mangrove.

X