Dernière mise à jour : 05/04/2021

Rappel sur l’évolution de la situation à Madagascar
  • 23 mars 2020 : 1ères restrictions sur l’ensemble du pays sous forme d’un état d’urgence sanitaire : fermeture des écoles et universités, suspensions des manifestations sportives et culturelles, restrictions des déplacements terrestres comme aériens…
  • Fin mars 2020 : Mise en place d’un plan d’urgence social par le gouvernement afin de soutenir les familles les plus touchées par la crise sanitaire
  • Fin avril 2020, le gouvernement malgache a annoncé la production et la distribution du Covid-Organics, un remède à base d’artemisia censé prévenir et guérir du coronavirus. Le Covid-Organics doit être distribué gratuitement aux plus démunis (90 % de la population malgache vit sous le seuil de pauvreté), rendu obligatoire pour les élèves reprenant l’école et vendu dans tout le pays.
  • Mi-mai 2020 : hausse inquiétante de cas de Covid-19, particulièrement à Tananarive et Tamatave.
  • 18 octobre 2020 : Fin de état d’urgence sanitaire annoncé par le gouvernement malgache. Cette décision est motivée par la baisse des nouveaux cas de Covid-19 à Madagascar. Cependant le port du maque reste obligatoire. Les mesures barrières doivent également être respectées. Les réunions de plus de 200 personnes restent interdites.
  • 3 avril 2021 : Face à l’évolution de nouveaux cas de personnes atteintes du COVID-19, une semaine après que le gouvernement annonce de nouvelles mesures sanitaires, l’état d’urgence sanitaire a été décrété pour quinze jours

 

Actualités sur la crise COVID-19 :

Statistiques (au 04/04/2021)

Cas Confirmés : plus de 24 400 personnes (+ de 1 300 nouveaux cas sur la dernière semaine)

Décès : 454 personnes (60 pers. sur la dernière semaine)

 

Situation sanitaire 

La Covid-19 regagne du terrain, une 2ème vague à Madagascar

Courant mars 2021, la situation ne cesse d’augmenter principalement dans 3 régions à savoir Analamanga où est située la capitale Antananarivo, Boeny (ouest) et Diana (nord)

Depuis début avril 2021, il est interdit d’entrer et de sortir des régions Analamanga, Atsinana et Sava. Et l’île de Nosy Be est toujours fermée aux vols internationaux. Les lignes de taxi-brousse de ces régions sont suspendues. Les bars et les écoles sont fermés. Un couvre-feu sera observé de 21 h à 5 h du matin.

Début avril 2021, le président, après une longue période d’observation des effets du vaccin, a annoncé que le pays s’était inscrit à la facilité Covax (achat groupé et distribution équitable de futurs vaccins contre la COVID-19) et indique avoir identifié deux types de vaccin pour le pays avec l’appui de l’Académie de médecine, sans avoir précisé lesquels.

 

Vols aériens

Depuis mars 2020, l’état malgache a décidé la fermeture de ses frontières pour se protéger contre la pandémie COVID-19. Exceptionnellement des vols de rapatriement (dans les 2 sens) sont organisés.

La suspension de tous les vols commerciaux internationaux Air Madagascar (long courrier et régional) est prolongée jusqu’au 31 mars 2021 inclus.

Plus d’infos :

Aviation Civile de Madagascar : http://www.acm.mg/

Ambassade de France à Madagascar : https://mg.ambafrance.org/

Ambassade de Madagascar en France : https://ambamad-paris.fr/

Des vols de rapatriement sont actuellement ouvert via la compagnie Air Madagascar : Renseignez-vous sur : https://www.airmadagascar.com/fr/vols-sp%C3%A9ciaux

 

Plus d’infos par la presse :

 

Les actions entreprises par Eau de Coco :
  • L’ONG Bel Avenir, représentant du réseau Eau de Coco à Madagascar, a intégré un groupe de travail régional sur la gestion du COVID-19 : le réseau WASH OFFICER UNICEF – Region Atsimo Andrefana en collaboration avec le Comité régional opérationnel pour la prévention contre le COVID-19 (Instance publique) et les comités communautaires « Loharano » (chef de quartier et de village) et ainsi intègre l’ensemble de ses activités dans une dynamique collective.
  • Notre organisation a respecté les consignes du gouvernement malgache (Fermeture des écoles, des centres culturels et sportifs…). Cependant nous maintenons la prise en charge des jeunes filles dans nos foyers sociaux.
  • Notre organisation s’est associé au plan d’urgence social du gouvernement pour faire face à la baisse des revenus des foyers les plus démunis et la pénurie des masques et produits d’hygiène et donc de limiter la propagation du virus COVID-19 et d’éviter sa dissémination notamment auprès des enfants les plus vulnérables et les mères de famille vivant dans un contexte d’extrême pauvreté (sensibilisation aux gestes barrières, distribution gratuite de masques lavables, dons de nourriture et de produits d’hygiène…).en mettant en place les actions suivantes :
    • Distribution hebdomadaire de kits d’hygiène (seau, savon, cuvette, masques produits…) aux foyers les plus démunis de Tuléar sur plusieurs points de distribution (CENUT, Ecole…),
    • Don de fournitures et matériaux d’hygiène (seau, savon, cuvette, masques produits…) aux structures sanitaires de la ville (Hôpital, Centre de Santé de Base…) et aux structures d’accueil de femmes défavorisées (Pénitenciers pour femme…),
    • Distribution quotidienne d’une aide alimentaire (riz, légumes secs, huile, …) aux foyers les plus démunis,
    • Fabrication et distribution gratuite de masques à travers la création d’un atelier de fabrication,
    • Continuité d’actions de sensibilisation aux gestes barrières et aux règles d’hygiène (spot radio, point d’information…)

 

Découvrez en vidéo le bilan de nos actions dans le cadre de notre aide d’Urgence – Covid19 – Madagascar
sur la période de mars à juillet 2020

A Madagascar, durant cette crise, des milliers d’enfants en âge d’être scolarisés sont retournés travailler…

Aidons les à revenir à l’école

Parraine une école