Dernière mise à jour : 05/04/2020

Suite à l’évolution de la situation épidémiologique internationale liée au Covid 19, aux consignes des autorités européennes et aux restrictions aériennes annoncées par le Chef de l’Etat malagasy, un comité de travail (GIEC – Gestion des Impacts de l’Epidémie Covid-19) au niveau du réseau Eau de Coco, composé des différentes gouvernances du réseau et de médecins, se réunit chaque lundi pour gérer les effets de cette situation sur nos différents projets et également suivre l’évolution de la situation épidémiologique à Madagascar.

Situation des actions Eau de Coco en Europe (France, Espagne…) :

  • Préservation de la santé de nos collaborateurs et de leurs proches en leur permettant de garder leurs enfants dans de bonnes conditions :
    • Recours au télétravail pour une partie des salariés ou volontaires afin de continuer à mobiliser des moyens pour nos programmes à Madagascar et au Cambodge,
    • Mise en congés partiel d’une partie de l’équipe des salariés (France, Espagne).
  • Les événements prévus jusqu’au 30 avril 2020 sont reportés à des dates ultérieures qui seront définis au terme de cette situation inédite,
  • Concernant nos volontaires présents sur le terrain : nous leur avons laissé la possibilité de choisir de continuer leur mission ou de rejoindre leurs proches. Pour d’autres, selon leur contrat de volontariat (c’est le cas des services civiques), les autorités européennes leur ont imposé un rapatriement préventif. Dans un contexte de restrictions des vols aériens, nous nous mobilisons pour accompagner nos volontaires dans leur retour.

 

Situation des actions Eau de Coco/Bel Avenir à Madagascar :

  • L’ONG Bel Avenir, représentant du réseau Eau de Coco à Madagascar, a intégré un groupe de travail autour de l’OMS sur la gestion du COVID-19. Nous ne pouvons pas être présent physiquement car les réunions ont lieu à Tananarive mais nous recevons les PV des réunions. Cela nous permet de recevoir les dernières consignes et informations pour respecter l’ensemble des directives de l’état malgache afin de protéger la population locale.
  • Anticipant la propagation de l’épidémie à Madagascar, nous avons diffusé, sur tous nos sites, l’ensemble des outils de préventions fournis par le ministère de la santé malgache et animé des temps d’éducation à l’hygiène et des gestes barrières auprès du staff et bénéficiaires.

A la date du 23/03/2020 :

Arrêt jusqu’au 30 avril 2020 des activités suivantes dans les sites suivants :

  • Ecole des Salines
  • Ecole des Saphirs
  • Ferme Ecole de Fianarantsoa
  • Centre éducatif et environnemental de Mangily
  • CASEM (Cinéma Tropic)

Pour info, les salariés dédiés à ces sites sont en congés payés jusqu’au 30 avril 2020.

Les sites suivants maintiennent une activité (à ce jour) :

  • CENUT : 1 distribution par semaine de nourriture et kit d’hygiène pour l’ensemble des bénéficiaires
  • Foyer Tuléar et Mangily : Hébergement des filles dont les familles ont autorisé qu’elles restent durant la période de la crise.

Pour info, les salariés dédiés à ces sites sont en activité et soumis au respect de règles strictes d’hygiène.

Face à la pénurie de masques à Madagascar, les bâtiments de l’école des Salines ont été mobilisé par notre association pour développer des ateliers de fabrication de masques tout en permettant à des familles de bénéficier d’un revenu. Les masques sont ensuite distribués gratuitement à la population.

Atelier de fabrication à l’école des Salines – 03/04/2020

Dernières Nouvelles de la situation à Madagascar :

  • A la date du 19 mars 2020, aucun cas de coronavirus n’a été signalé à Madagascar par les autorités. Cependant des restrictions aériennes annoncées par le Chef de l’Etat malagasy lors du week-end dernier ont mis fin aux vols depuis et vers l’étranger à partir du 19/03 et durant 30 jours.
  • Ce vendredi 20 mars, le Président de la République, Andry Rajoelina, a confirmé  que trois premiers cas de Coronavirus COVID-19 ont été identifiés ce jour à Madagascar. Il s’agit d’une citoyenne malgache de 41 ans qui revient d’un voyage en France, une citoyenne malgache de 19 ans qui revient de Maurice, et d’une citoyenne malgache de 45 ans qui revient d’un voyage en France.L
    Leur situation sanitaire n’est pas préoccupante, et un suivi régulier est assuré, souligne le Président. Elles sont pris en charge à l’Hôpital d’Andohatapenaka, le centre de santé habilité à accueillir les cas de Coronavirus.
    Des mesures sont annoncées, à partir de ce jour :
  1. Tous les regroupements publics et les manifestations culturelles sont suspendues
  2. Tous les espaces de fêtes sont fermés.
  3. Toutes les manifestations sportives et culturelles sont suspendues.
  4. Toutes les écoles et les universités sont fermées pour 15 jours.
  • Le dimanche 22 mars 2020,
    – 9 nouveaux cas confirmés dont 8 sont arrivés par le vol AF934 du 19/03/20, soit 12 au total a ce jour
    Le Président malgache vient de proclamer l’état d’urgence sanitaire sur toute l’étendue du territoire de la République de Madagascar pour une durée de quinze jours avec les mesures spécifiques ci-après pour les provinces d’Analamanga (Antananarivo) et Toamasina (Tamatave) :

    1- Arrêt des transports publics et nationaux (Bus, taxi be, taxi brousse),
    2- Mise en place de barrières sanitaires sur les routes pour vérification de ceux qui voyagent en véhicule privé,
    3- Fermeture de tous les bureaux et commerces à l’exception des commerces alimentaires, pharmacies, stations services et banques,
    4- Mise en place du télétravail,
    5- Couvre-feu de 20 h. a 5 h.,
    6- Fermeture des services publics a l’exception de ceux afférents a la justice, Jirama, Voirie et presse.
  • Mardi 24 mars 2020 : 19 cas confirmés
    • Fermeture des liaisons aériennes intérieures
    • Mise en place d’un plan d’urgence social
  • Jeudi 26 mars 2020 : 23 cas confirmés
    • Les prix des denrées alimentaires augmentent fortement dans l’ensemble du pays
  • Samedi 4 avril 2020 : 70 cas confirmés dont des premiers cas non importés
    • En Province les personnes suspectes sont diagnostiquées par les tests de diagnostic rapide (TDR) puis les prélèvements sont en majorité envoyés à l’institut Pasteur de Madagascar à Antananarivo pour confirmation.

Eau de Coco et le programme Bel Avenir engage, sur le terrain,un travail collaboratif avec les autorités malgaches afin de limiter la propagation du virus COVID-19 et d’éviter sa dissémination notamment auprès des enfants les plus vulnérables et les mères de famille vivant dans un contexte d’extrême pauvreté (sensibilisation aux gestes barrières, dons de nourriture et de produits d’hygiène…).