Émilie, est la résponsable du projet de Suivi Nutricionnel dans l’axe social d’Eau de Coco. Elle nous raconte sur les action menées dans la lutte contre la malnutrition et l’importance des légumineuses.

Quelles sont vos principales actions pour la lutte contre la malnutrition ?D’abord, nous distribuons tous les jours des compléments alimentaires dont le moringa et l’Extrait Foliaire de Luzerne aux bénéficiaires des cantines de Bel Avenir (au Collège des Salines, aux Centres d’Éducation Nutritionnelle, à l’École des Saphirs et au Foyer Social) et à des établissements partenaires, puis nous formons des mamans à cuisiner des repas riches en vitamines et en fer comme les haricots rouges ou les arachides, nous partageons aussi le fer à nos bénéficiaires mères et adolescentes, etc.

Combien de fois par semaine donnez-vous des légumineuses à vos bénéficiaires ?Les bénéficiaires des cantines de Bel Avenir consomment les légumineuses quatre fois par semaine en les variant avec des mélanges tels que la viande, le maïs, les poissons ou poulpes, etc.

Pensez-vous que les légumineuses permettent de lutter contre la malnutrition ? Pourquoi ?     Oui, les légumineuses permettent de lutter contre la malnutrition car elles ont beaucoup d’apports nutritionnels (calcium, fer, fibres, minéraux, etc.) et comme elles sont facilement accessibles à la population (certaines légumineuses comme le niébé et les lentilles ne coûtent pas chers), tout le monde peut bénéficier de ces apports.

X